ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

4ème édition Caramelo y Limón

¡ Orale Pues !

 

caramelo-y-limon-web_882x285

Tous les films sont diffusés en version originale sous-titrée français (sauf contre-indication).

 

Soirée de lancement

Kiki, el amor se hace, de Paco León

Jeudi 22 février – 19h00 – Cinéma du Grütli – Espagne – 2016 – 102 minutes – Comédie

Déconseillé aux moins de 16 ans.

kiki

Cinq histoires d’amour et d’étranges attirances sexuelles convergent lors d’un été brûlant à Madrid. Dacryphilie, somnophilie et harpaxophilie sont quelques-unes des façons très spéciales de se procurer du plaisir que découvrent les personnages du film, mais ils vont devoir réussir à les intégrer dans leur vie avant de pouvoir en profiter. Leurs sentiments, leurs peurs et leurs pratiques sexuelles sont en pleine mutation, les tabous sont brisés et chacun d’eux s’engage sur une voie inédite, palpitante et libre où ni le plaisir ni l’amour ne sont reniés.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=0PfnJVwhz2Q

 

 

Ouverture du festival

Sueño en otro idioma, de Ernesto Contreras

Samedi 17 mars – 20h00 – Auditorium Arditi – Mexique – 2017 – 103 minutes – Drame, fantaisie

La projection aura lieu en présence de l’ambassadeur du Mexique, invité d’honneur pour cette soirée d’ouverture.

Déconseillé aux moins de 14 ans.

Film disponible uniquement en version originale sous-titrée anglais.

MV5BMTUxOTg0NzY5MV5BMl5BanBnXkFtZTgwODIyNzE5MDI@._V1_SX1500_CR0,0,1500,999_AL_

Un jeune linguiste tente de réunir les deux dernières personnes parlant un langage vieux de plusieurs millénaires. Mais celles-ci ne se sont plus parlées depuis 50 ans. Derrière une vieille rancune se cache un secret qui a séparé deux anciens amis et qui met en péril la survie d’une langue, et avec elle une vision du monde.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=T6XNgG6RamQ

 

Amores perros, de Alejandro G. Iñárritu

Dimanche 18 mars – 19h00 – Auditorium Arditi – Mexique – 2000 – 154 minutes – Drame, thriller

Déconseillé aux moins de 16 ans.

amores-1

Un tragique accident de voiture à Mexico réunit trois personnages ayant des histoires radicalement différentes, mais partageant la dure réalité de la vie dans une société violente. Octavio, un adolescent qui a décidé de s’enfuir avec la femme de son frère ; Daniel, un quadragénaire qui quitte sa femme et ses enfants pour aller vivre avec un top model ; El Chivo, un ex-guérillero communiste devenu tueur à gages, qui n’attend plus rien de la vie. Premier long métrage du réalisateur Alejandro Iñárritu, Amores perros est considéré par certains cinéphiles comme le meilleur film mexicain du XXIe siècle.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=xvwk-xYZcr0

 

Un Franco 14 Pesetas, de Carlos Iglesias

Lundi 19 mars – 19h00 – Théâtre de la Madeleine – Espagne – 2006 – 105 minutes – Comédie, drame

Déconseillé aux moins de 7 ans.

un-franco

En 1960, Martín et Marcos quittent l’Espagne franquiste et leurs familles pour la Suisse : un nouvel Eldorado qui incarne pour eux l’Europe du progrès et des libertés. Il leur faudra s’adapter à cette nouvelle vie aux antipodes de celle qu’ils viennent de quitter.

Bande-annonce : https://vimeo.com/148807801

 

Mr. Kaplan, de Álvaro Brechner

Mardi 20 mars – 19h00 – Théâtre de la Madeleine – Uruguay – 2014 – 98 minutes – Comédie, drame, thriller

Déconseillé aux moins de 16 ans.

kaplan

Quelle trace vais-je laisser après ma mort ? À près de 80 ans, Jacobo Kaplan, un juif polonais envoyé en Amérique latine par ses parents pendant la Seconde Guerre mondiale, est tiraillé par des questionnements existentiels. Lorsqu’il apprend qu’un vieil allemand tenant une gargote de plage est appelé « le nazi » par les jeunes du coin, Jacobo y voit l’occasion de s’illustrer enfin : il monte donc une opération commando avec l’aide de Wilson Contreras, un ancien policier pas très net.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=xHVNUYy7y5w

 

Ayotzinapa : Crónica de un crimen de Estado, de Xavier Robles

Mercredi 21 mars – 19h00 – Théâtre de la Madeleine – Mexique – 2014 – 101 minutes – Documentaire

La projection sera suivie d’une discussion autour du film avec le Professeur Juan Flores, spécialiste en histoire économique et citoyen mexicain.

Déconseillé aux moins de 16 ans.

fue-el-estado.jpg

Récit qui rassemble des témoignages et des documents sur la disparition forcée des 43 étudiants de l’École Normale Rurale de Ayotzinapa, mettant en évidence la complicité criminelle existante entre les autorités policières et militaires ainsi qu’entre l’élite politique et économique du Mexique, forces indistinctes qui répondent aux mêmes intérêts. Les voix des interviewé-e-s, dont celles de deux étudiants ayant survécu au massacre d’Iguala, reconstruisent le climat d’impunité, de corruption et de criminalité qui existe non seulement dans l’État de Guerrero, mais aussi dans tout le pays.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=8Qli9Z38Cr8

 

En la puta vida, de Beatriz Flores Silva

Jeudi 22 mars – 19h00 – Théâtre de la Madeleine – Uruguay – 2001 – 103 minutes – Comédie, crime, drame

La projection sera suivie d’une discussion en présence de la réalisatrice Beatriz Flores Silva.

Déconseillé aux moins de 14 ans.

En-la-puta-vida-présentation

Elisa rêve d’installer un salon de coiffure dans un des quartiers les plus chics de Montevideo. D’un caractère plutôt rebelle, elle quitte avec ses deux petits enfants la maison de sa mère et envoie promener García, son patron et amant, qui se complaît dans une situation ambiguë. En moins de vingt-quatre heures, la voilà sans toit, sans « homme », sans travail et sans argent. Loulou, sa meilleure amie, réussit à lui procurer un boulot dans la maison close de Doña Jacqueline, où Elisa s’installe et commence à se prostituer.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=K_SPEYi_rCk

 

Contratiempo, de Oriol Paulo

Vendredi 23 mars – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Espagne – 2016 – 106 minutes – Crime, mystère, thriller

Déconseillé aux moins de 16 ans.

Mario-Casas-Ana-Wagener-Jose-Coronado-y-Barbara-Lennie-en-Contratiempo_landscape

Adrián Doria, qui fréquente une photographe de mode, est accusé d’un crime dont il se dit innocent. Tandis qu’il prépare sa défense avec Virginia Goodman, une préparatrice de témoins de premier ordre, l’arrivée imprévue d’un témoin à charge, un homme venu des montagnes, va les obliger à remanier totalement, contre la montre, leur stratégie de défense.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Fo6-sfYjn1s

 

Clôture du festival

La jaula de oro, de Diego Quemada-Diez

Samedi 24 mars – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Mexique – 2013 – 110 minutes – Drame

Déconseillé aux moins de 16 ans.

jaula-980x600

Originaires du Guatemala, Juan, Sara et Samuel aspirent à une vie meilleure et tentent de se rendre aux États-Unis. Pendant leur périple à travers le Mexique, ils rencontrent Chauk, un indien du Chiapas ne parlant pas l’espagnol et qui se joint à eux. Mais, lors de leur voyage dans des trains de marchandises ou le long des voies de chemin de fer, ils devront affronter une dure et violente réalité.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Wn6yE63w0LM

 

 

 

 

3ème édition Caramelo y Limón

 La Movida Española

caramelo-y-limon-film-festival-header

Pour cette troisième édition, le festival accueille l’Espagne en tant que pays hôte et son fameux mouvement artistique La Movida. Sur les huit films prévus, cinq œuvres cinématographiques espagnoles seront présentées. Ne manquez surtout pas cette formidable occasion d’approcher un pays, sa culture et son histoire.

 

 

Soirée de lancement

Mujeres del caos venezolano, de Margarita Cadenas

Lundi 16 octobre – 18h15 – Uni Mail (salle MS150) – Venezuela/France – 2017 – 102 minutes. La projection sera suivie d’une conférence en présence de la réalisatrice Margarita Cadenas.

Mujeres

Cinq femmes, de milieux et de générations différentes, dressent le portrait de leur quotidien en abordant pour chacune d’elles les difficultés de pénurie alimentaire, de médicaments et de matières premières ainsi que la problématique de prisonniers politiques, d’injustices et de criminalité. Soutenu par Amnesty International, le projet de Margarita Cadenas nous donne une vision globale du conflit vénézuélien et de la situation dans laquelle se trouve le pays. Si certains pourront souligner la démarche « surprenante », le film lui a déjà un statut de document historique.

Bande-annonce: https://vimeo.com/223499142

 

Ouverture du festival

El Bar, de Alex de la Iglesia

Vendredi 20 octobre – 19h00 – Cinéma du Grütli – Espagne – 2017 – 102 minutes

Déconseillé aux moins de 16 ans.

el bar

En plein centre de Madrid, à 9h du matin, des clients qui ne se connaissent pas se retrouvent dans le bar tenu par l’implacable Amparo, la maîtresse des lieux, pour y partager leur petit-déjeuner. La vie paraît paisible et suit son cours jusqu’à ce que l’un des clients sorte du bar et se fasse tirer dessus. La panique s’installe, la peur aussi. Attaque terroriste? Sniper fou? Les clients se retrouvent bientôt prisonniers du bar, seuls face à leur désarroi.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=vBeL7crOfB8

 

El choque de dos mundos, de Heidi Brandenburg & Mathew Orzel

Dimanche 22 octobre – 19h00 – Cinéma du Grütli – Pérou – 2016 – 103 minutes

Déconseillé aux moins de 14 ans.

Film disponible uniquement en version originale sous-titrée anglais.

choque

« El choque de dos mundos » est un documentaire qui retrace le combat entre deux leaders péruviens que tout oppose. D’un côté, le président Alan García qui utilise les terres de l’Amazonie péruvienne afin d’extraire du pétrole, des minéraux et du gaz dans une perspective de commercialisation avec de grandes entreprises nord-américaines. De l’autre, Alberto Pizango, un représentant des peuples autochtones qui réussit à convaincre une multitude de ses partisans de s’opposer au projet du président. Un conflit d’opposition qui donnera lieu à un véritable drame national.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=NOrjgXAlj-Q

 

Mujeres al borde de un ataque de nervios, de Pedro Almodóvar

Lundi 23 octobre – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Espagne – 1988 – 98 minutes

Déconseillé aux moins de 14 ans.

mujeres

Ivan et Pepa, deux comédiens de doublage, prêtent leurs voix aux grandes stars du cinéma et se jurent chaque matin dans la pénombre du studio un amour éternel. Mais Ivan abandonne subitement Pepa. Celle-ci va mener son enquête et découvrir la double vie de l’homme qu’elle aime.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Crp6acKD9hE

 

La estrategia del caracol, de Sergio Cabrera

Mardi 24 octobre – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Colombie – 1993 – 116 minutes

Déconseillé aux moins de 10 ans.

caracol

Un vieil immeuble dans la banlieue de Bogotá. Le propriétaire, un nouveau riche genre « yuppie », veut mettre les locataires à la rue. Malgré l’exiguïté oppressante de la bâtisse, les habitants y vivent depuis des années dans un esprit très convivial. Parmi les figures marquantes de cette communauté : Don Jacinto, l’anarchiste ingénieux ; Romero, l’avocat, pas encore diplômé, mais qui connaît tous les rouages de la justice ; Justo, un jeune révolutionnaire qui en appelle toujours aux masses ; Luis, un prêtre qui cherche l’apaisement ici-bas ; Gabriel qui se métamorphose en Gabriela pour se vendre ; Misia Trina, témoin d’un miracle religieux… Jusqu’au jour fatidique – souvent reporté – de l’expulsion, les locataires sauront optimiser les rares occasions qui se présentent en leur faveur. Don Jacinto élabore un plan d’une astuce géniale : la stratégie de l’escargot. Autrement dit, comment appliquer aux bipèdes l’essence même du gastéropode. Un film étincelant d’humour et de charme latino sur la façon de lutter avec gaieté et malice contre l’arbitraire. Une comédie irrévérencieuse et exaltante.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=oUNOYp5yYz0

 

El Clan, de Pablo Trapero

Mercredi 25 octobre – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Argentine – 2015 – 109 minutes

Déconseillé aux moins de 16 ans.

el clan 3

Dans l’Argentine du début des années quatre-vingt, un clan machiavélique, auteur de kidnappings et de meurtres, vit dans un quartier tranquille de Buenos Aires sous l’apparence d’une famille ordinaire. Arquimedes, le patriarche, dirige et planifie les opérations. Il contraint Alejandro, son fils aîné, star du rugby national et protégé par sa popularité de tout soupçon, à lui fournir des candidats au kidnapping.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=n7kpI79cPBk

 

Átame, de Pedro Almodóvar

Jeudi 26 octobre – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Espagne – 1990 – 111 minutes

Déconseillé aux moins de 16 ans.

atame

Ricki, jeune homme amoureux de l’indifférente Marina, l’enlève, puis la séquestre pour lui démontrer son amour et provoquer chez elle, ce dont il est sûr, un sentiment amoureux vis-à-vis de lui.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=lZjHh_MQkX0

 

Mientras duermes, de Jaume Balagueró

Vendredi 27 octobre – 20h00 – Théâtre de la Madeleine – Espagne – 2011 – 108 minutes

Déconseillé aux moins de 16 ans.

mientras duermes

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par cœur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=nJJ3dO6SrIg

 

Clôture du festival

Kiki, el amor se hace, de Paco León

Samedi 28 octobre – 19h00 – Cinéma du Grütli – Espagne – 2016 – 102 minutes

Déconseillé aux moins de 16 ans.

kiki

Cinq histoires d’amour et d’étranges attirances sexuelles convergent lors d’un été brûlant à Madrid. Dacryphilie, somnophilie et harpaxophilie sont quelques-unes des façons très spéciales de se procurer du plaisir que découvrent les personnages du film, mais ils vont devoir réussir à les intégrer dans leur vie avant de pouvoir en profiter. Leurs sentiments, leurs peurs et leurs pratiques sexuelles sont en pleine mutation, les tabous sont brisés et chacun d’eux s’engage sur une voie inédite, palpitante et libre où ni le plaisir ni l’amour ne sont reniés.

Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=0PfnJVwhz2Q

 

 

 

2ème édition Caramelo y Limón

Colombia y su aroma de café

 

cyl-facebook-cover

Pour cette deuxième édition, le festival accueille la Colombie et son fameux aroma de café en tant que pays hôte. Sur les treize films prévus, six œuvres cinématographiques colombiennes seront présentées. Ne manquez surtout pas cette formidable occasion d’approcher un pays, sa culture et son histoire.

 

 

Soirée de lancement

La Partida, de Antonio Hens

Jeudi 9 mars 2017 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Espagne / Cuba – 2014 – Projection suivie d’une conférence en présence du réalisateur

13757269705_22e353352a_m

Reinier est un jeune cubain issu des classes pauvres de La Havane. Afin de subvenir aux besoins de son épouse, de sa belle-mère et de son fils, il sort le soir se prostituer avec des touristes. Malgré ses problèmes d’argent et sa vie compliquée, Reinier continue sa passion, le football, où il rencontre Yosvani. Commence alors une histoire d’amour secrète entre les deux amis jusqu’à qu’ils se fassent démasquer…

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=gvrh-B3LwM0 

 

Ouverture du festival

Gabo, la magia de lo real, de Justin Webster

Lundi 13 mars 2017 – 20h10 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Colombie – 2015

gabo990

Dans ce documentaire, Justin Webster retrace les multiples aspects de la vie du plus grand écrivain du XXe siècle, Gabriel García Márquez. Surnommé affectueusement « Gabo », l’auteur colombien, prix Nobel de littérature en 1982, a changé à jamais notre perception du monde grâce notamment à son fameux roman Cien años de soledad. À travers sa prose, Gabo submerge ses lecteurs dans un monde où réalité et merveilleux coexistent dans une harmonie parfaite. Mais Gabo ce n’est pas que du réalisme magique, c’est aussi un auteur engagé et militant. Un vieil homme plein d’anecdotes qui a su conquérir le cœur de tous ceux qui l’ont rencontré. Ce long-métrage est sans doute l’un des plus beaux hommages que l’on ait pu lui faire.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=vTMLnruxROk

 

El viaje del acordeón, de Andrew Tucker & Rey Sagbini

Mardi 14 mars 2017 – 18h15 – Uni Mail (salle MS150) – Colombie – 2014

El-viaje-del-acordeon

Pendant 16 ans, le groupe musical de Manuel Vega a essayé en vain de remporter le Festival de la Leyenda Vallenata, le festival de musique d’accordéon le plus important au monde. Année après année, le groupe obtient consécutivement la troisième et seconde place sans jamais parvenir à obtenir le Saint-Graal. Un jour, ils reçoivent une invitation pour jouer auprès du légendaire orchestre d’accordéons de la Hohner en Allemagne. Un voyage épique commence alors pour Manuel et son groupe, un voyage qui changera à jamais leurs vies.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=1OB38DkM04g

 

Diarios de motocicleta, de Walter Salles

Mardi 14 mars 2017 – 20h10 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Argentine – 2014

granados2_0.jpg

En 1952, deux jeunes Argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, partent à la découverte de l’Amérique latine. Ils commencent leur périple sur une vieille moto baptisée « La Vigoureuse ». La confrontation avec la réalité sociale et politique des différents pays visités altère la perception que les deux amis ont du continent. Cette expérience éveillera de nouvelles vocations associées à un désir de justice sociale.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=MyGVRfNxdJg

 

Sabogal, de Juan José Lozano & Sergio Mejía

Mercredi 15 mars 2017 – 20h10 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Colombie – 2015 – Projection suivie d’une conférence en présence du réalisateur Juan José Lozano

sabogal.jpg

Thriller judiciaire qui nous plonge dans un univers visuel hybride et fascinant, où Sabogal, avocat et défenseur des droits de l’homme, enquête sur des crimes contre l’humanité dans la Colombie des années 2000. Un pays en crise et un personnage constamment en danger, qui reste pourtant engagé de façon obsessionnelle dans son combat pour la justice

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=lDhpsRO77J4

 

La Zona, de Rodrigo Plá

Jeudi 16 mars 2017 – 19h30 – Uni Mail (salle MS150) – Mexique – 2014 –  Projection suivie d’une conférence en présence de M. Bovin, professeur en socioéconomie et démographie à l’Université de Genève

jrQAeH8znMkxvtLhLXRm443fccS.jpg

Mexico. Trois adolescents des quartiers pauvres pénètrent dans l’enceinte de La Zona, une cité résidentielle aisée, entourée de murs et protégée par un service de sécurité privé. Ils s’introduisent dans une des maisons, mais le cambriolage tourne mal. Plutôt que de prévenir les autorités, les résidents décident de se faire justice eux-mêmes. Une chasse à l’homme sans pitié commence…

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=qXVlLT_DKmE

 

Conducta, de Ernesto Daranas

Vendredi 17 mars 2017 – 19h00 – Uni Mail (salle MR280) – Cuba – 2012

24.jpg

Carmela est une vieille institutrice pour qui enseigner relève d’un véritable sacerdoce. Elle considère tous ses élèves comme ses propres enfants. Parmi ces derniers, il y a Chala, un gamin déluré peu respectueux des règles, mais qui pourvoit aux besoins du ménage, car sa mère toxicomane et alcoolique en est incapable. Mais, victime d’une attaque cardiaque, Carmela ne peut protéger le garçon lorsque les services sociaux décident de le placer.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=h4wDlBRjE7s

 

También la lluvia, de Iciar Bollain

Samedi 18 mars 2017 – 20h15 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Espagne / Bolivie – 2010

maxresdefault

Sebastián, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes de Bolivie pour entamer le tournage d’un film sur la rencontre entre Christophe Colomb et les peuples indigènes du « Nouveau Monde ». Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l’un des principaux figurants, Daniel, contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l’accès à l’eau courante. Costa et Sebastián se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d’un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=hTSz5vjkmx8

 

La estrategia del caracol, de Sergio Cabrera

Dimanche 19 mars 2017 – 20h30 – Maison des Arts du Grütli (salle Fonction : Cinéma) – Colombie – 1993

Estra

Un vieil immeuble dans la banlieue de Bogotá. Le propriétaire, un nouveau riche genre « yuppie », veut mettre les locataires à la rue. Malgré l’exiguïté oppressante de la bâtisse, les habitants y vivent depuis des années dans un esprit très convivial. Parmi les figures marquantes de cette communauté: Don Jacinto, l’anarchiste ingénieux; Romero, l’avocat, pas encore diplômé, mais qui connaît tous les rouages de la justice; Justo, un jeune révolutionnaire qui en appelle toujours aux masses; Luis, un prêtre qui cherche l’apaisement ici-bas; Gabriel qui se métamorphose en Gabriela pour se vendre; Misia Trina, témoin d’un miracle religieux… Jusqu’au jour fatidique – souvent reporté – de l’expulsion, les locataires sauront optimiser les rares occasions qui se présentent en leur faveur. Don Jacinto élabore un plan d’une astuce géniale : la stratégie de l’escargot. Autrement dit, comment appliquer aux bipèdes l’essence même du gastéropode… Un film étincelant d’humour et de charme latino sur la façon de lutter avec gaieté et malice contre l’arbitraire. Une comédie irrévérencieuse et exaltante.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=oUNOYp5yYz0

 

Todo sobre mi madre, de Pedro Almodóvar

Lundi 20 mars 2017 – 19h30 – Uni Mail (salle MS150) – Espagne – 1999

Todo-Sobre-mi-Madre-All-About-my-Mother-spanish-movies-27590119-852-480

Manuela, infirmière, vit seule avec son fils Estéban, passionné de littérature. Pour l’anniversaire de Manuela, Estéban l’invite au théâtre ou ils vont voir « Un tramway nommé désir ». A la sortie, Manuela raconte à son fils qu’elle a interprété cette pièce face a son père dans le rôle de Kowalsky. C’est la première fois qu’Estéban, bouleversé, entend parler de son père. C’est alors qu’il est renversé par une voiture. Folle de douleur, Manuela part à la recherche de l’homme qu’elle a aimé, le père de son fils.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=hcVEvcP1iAc

 

Alias Maria, de José Luis Rugeles

Mardi 21 mars 2017 – 19h15 – Uni Mail (salle MS150) – Colombie – 2015

42648_153037_1.jpg

Alias Maria c’est la réalité d’une ado de 13 ans en Colombie arrachée à sa famille pour faire partie des soldats guérilleros. On lui donne pour mission de protéger le nouveau-né du commandant. Elle-même est enceinte et décide de garder sa grossesse secrète pour ne pas être contrainte à avorter par le médecin du camp. À travers son regard, le film nous dévoile la terrible réalité du conflit armé en Colombie et des enfants soldats.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=u1Y_i5FHh1s

 

La isla mínima, de Alberto Rodriguez

Mercredi 22 mars 2017 – 18h30 – Uni Mail (salle MS150) – Espagne – 2015

Marshland.jpg

Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie  pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence,  ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=QX9x7E4IJdg

 

Relatos salvajes, de Damián Szifrón

Mercredi 22 mars 2017 – 21h00 – Cinélux – Argentine – 2014

1915128.jpg

L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les nouveaux sauvages est un film sur eux. Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros du film franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent pied et en éprouvent un indéniable plaisir.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=0DeNW6p3IJY

 

Clôture du festival

Pequeñas Voces, de Jairo Eduardo Carillo

Vendredi 24 mars 2017 – 19h30 – Uni Mail (salle MS150) – Colombie – 2010 – Projection suivie d’une discussion avec Dilberto Trujillo Dussan, étudiant en Master à l’Université de Genève et témoin du conflit colombien

Pequeñas+voces2.jpg

Pequeñas voces est un documentaire hybride, unique et puissant qui raconte les histoires et les expériences réelles d’enfants déplacés en Colombie. Réalisé à partir d’animations. Le documentaire se base sur des interviews et des ateliers de dessins d’une nouvelle génération d’enfants (de 8 à 13 ans) qui ont grandi au milieu de la violence et du chaos qui règne en Colombie. Les interviews nous montrent comment ils perçoivent leur propre réalité. Ces histoires sont illustrées et animées à partir des dessins originaux.

Bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=b18r3nmTZt0